Nous savons que la mélatonine est une hormone essentielle liée aux cycles circadiens qui rythment notre vie, par exemple au niveau de l’alternance veille/sommeil. Cependant, de plus en plus d’études révèlent d’autres fonctions exercées par cette hormone sur notre organisme.

Une équipe de chercheurs de l’Institut International de la Mélatonine (en espagnol), un centre de recherche biomédicale dirigé par deux professeurs en physiologie de l’université de Grenade, étudie la mélatonine depuis plusieurs années et en a tiré les conclusions suivantes :

1- La mélatonine possède un effet anti-oxydant

La mélatonine synthétisée de manière rythmique par la glande pinéale joue un rôle dans la synchronisation des rythmes circadiens. Cependant, la mélatonine est également synthétisée par de nombreux autres tissus, sur lesquels on a découvert qu’elle possède un effet anti-oxydant puisqu’elle neutralise les radicaux libres produits par les mitochondries.

2- La mélatonine possède un effet anti-inflammatoire

Lorsque le système immunitaire inné est activé suite à un stimulus, l’organisme produit une série de cytokines  pro-inflammatoires pour se défendre. Dans le même temps, il produit également d’autres cytokines qui vont faire diminuer l’inflammation jusqu’à la disparition du stimulus. La mélatonine extra-pinéale est capable de réguler les niveaux de substances médiatrices de l’inflammation lors de cette première phase de la réponse immunitaire.

Selon les chercheurs, ces effets pourraient ouvrir la voie à une utilisation de la mélatonine dans le domaine du « bien vieillir », les cas d’infections systémiques ou encore de maladies inflammatoires.

Synergies thérapeutiques

Les effets de la mélatonine au niveau immunitaire reflètent une fois de plus la connexion qui existe entre les systèmes immunitaire, nerveux et endocrinien, un lien que l’on observe déjà dans de nombreux troubles : stress chronique, dépression, troubles du comportement, infections, maladies auto-immunes et inflammatoires, etc.

Les approches thérapeutiques qui prennent en compte les déséquilibres de ces trois systèmes, qui sont donc à l’origine du problème du patient, sont de plus en plus indispensables. Dans ce cadre, la micro-immunothérapie est un outil qui peut être utilisé en synergie avec d’autres traitements. Elle agit spécifiquement sur la signalisation immunitaire dans le but de favoriser une réponse immunitaire régulée et équilibrée sur le long terme.

Et, de même qu’il est important de préserver la qualité du rythme biologique et la régulation des processus d’oxydo-réduction pour être en bonne santé, il est également essentiel que l’organisme soit capable de réguler les niveaux d’inflammation et de faire face aux menaces extérieures.

En relation à ce sujet :
https://www.labolife.com/fr/actualites/l-exposition-a-la-lumiere-du-soleil-un-facteur-de-bien-etre-et-de-qualite-de-vie

Bibliographie

Institut International de la Mélatonine. Disponible sur : http://www.iimel.es/ (en espagnol). Consulté le 8 mars 2019.

Laisser un commentaire

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACCEPTER

Aviso de cookies