Au cours de l’année passée, nous avons ajouté de nouveaux mots à notre vocabulaire, dont certains ont même régulièrement fait les gros titres des médias : immunité humorale, réponse cellulaire, vaccins, lymphocytes T, tempête de cytokines, immunoglobulines, anticorps neutralisants, PCR, sérologies, ARN messager… Aujourd’hui, nous comprenons mieux l’impact de l’immunologie sur la santé en général et l’importance de la recherche dans ce domaine. Nous savons aussi qu’il est indispensable de disposer d’approches spécifiques pour évaluer l’état du système immunitaire et réguler sa réponse.

En tant que science fondamentale, l’immunologie a contribué au fil des années à créer la société dans laquelle nous vivons. Les découvertes réalisées dans ce domaine ont permis l’émergence d’une spécialité véritablement multidisciplinaire et intégratrice au sein de la médecine. Ses avancées ont des répercussions à différents niveaux, concernant des aspects cliniques, diagnostiques et pharmaceutiques. La recherche transversale en immunologie favorise ainsi l’identification de biomarqueurs spécifiques sur lesquels reposent le diagnostic, le traitement et le suivi d’une multitude de pathologies. Elle est également liée à la fabrication de médicaments basés sur la biotechnologie, ainsi que de produits et de techniques dérivés du système immunitaire ou fondés sur ses propriétés. 

POURQUOI LA FONCTION IMMUNITAIRE EST-ELLE SI IMPORTANTE AUJOURD’HUI ?

On décrit en général le système immunitaire comme un bouclier. Cependant, dans un organisme aussi complexe que le corps humain, il serait peut-être plus approprié de parler d’une balance. En effet, dans la nature comme dans la santé, tout est question d’équilibre. Bien sûr, le système immunitaire défend activement l’organisme face aux pathogènes et aux agents potentiellement nocifs, agissant ainsi comme un mécanisme de protection. Cependant, il possède également une autre fonction cruciale, qui est de préserver la tolérance envers nos propres tissus, en évitant les mécanismes auto-immuns et les réponses exagérées. Lorsque le système immunitaire fonctionne de manière optimale, il est capable de préserver le bon équilibre entre ces réponses, et ce alors que de multiples facteurs le mettent constamment à l’épreuve. Cependant, parfois, des altérations de la régulation, qu’elles soient d’origine génétique, dues à des carences ou à une exposition prolongée et répétée à des facteurs tels qu’une alimentation déséquilibrée, des infections chroniques, la sédentarité, les xénobiotiques, le manque de sommeil… ou même des facteurs de stress psychologique, peuvent perturber son fonctionnement. 

Nous comprenons de mieux en mieux le rôle du système immunitaire dans la réponse face à certaines infections et la manière dont celles-ci peuvent échapper au contrôle immunitaire et jouer un rôle dans l’apparition, le développement et la persistance de diverses pathologies aiguës ou chroniques. Nous savons également qu’une inflammation qui persiste et ne se résout pas spontanément peut être à l’origine d’une multitude de pathologies chroniques, par exemple des maladies inflammatoires de l’intestin, des pathologies auto-immunes ou des cancers. 

L’amélioration de la santé et de la qualité de vie des personnes doit toujours passer par l’adoption de mesures d’hygiène de vie et/ou de prévention et de traitement qui prennent en compte l’état de leur système immunitaire. 

L’IMMUNOTHÉRAPIE, INDISPENSABLE POUR TRAITER LE SYSTÈME IMMUNITAIRE DE MANIÈRE CIBLÉE

Les médecins disposent aujourd’hui de diverses stratégies qui ciblent le système immunitaire. Certaines visent à renforcer son bon fonctionnement de manière globale, comme les nutraceutiques (probiotiques, prébiotiques, compléments…) ou les antioxydants. Une alimentation équilibrée, la pratique d’une activité physique modérée au quotidien, la gestion du stress ou encore une bonne routine de sommeil sont autant de mesures qui ont également un impact significatif sur le système immunitaire. De plus, l’immunothérapie propose aujourd’hui toute un éventail d’options cliniques pour traiter spécifiquement le système immunitaire. Certaines utilisent des composants ou des molécules cherchant à supprimer ou à bloquer des réactions immunitaires liées à la physiopathologie de la maladie tandis que d’autres, au contraire, visent à activer et/ou à réguler la réponse immunitaire de l’hôte. L’immunologie a fait énormément de progrès depuis ses débuts, que ce soit en matière de prévention, avec des stratégies d’immunisation face aux pathogènes ou aux allergènes, ou en matière d’approches thérapeutiques, avec une utilisation de plus en plus importante dans les domaines de la transplantation, de l’oncologie, ainsi que du traitement des maladies auto-immunes et des immunodéficiences. Les professionnels de santé ont de plus en plus de moyens d’avoir accès à ces approches thérapeutiques dans leur pratique clinique quotidienne. 

L’immunothérapie à faibles doses ou micro-immunothérapie a également été créée avec cette volonté d’apporter à chaque professionnel la possibilité d’intégrer, dans sa pratique quotidienne, une thérapie immunitaire spécifique et respectueuse du fonctionnement naturel de l’organisme. Il est essentiel que chaque professionnel de santé qui cherche à aider ses patients à retrouver la santé sur le long terme puisse disposer d’outils accessibles pour aborder le système immunitaire. La micro-immunothérapie utilise des composants basés sur la biotechnologie, jouant un rôle actif dans la régulation du système immunitaire, et se caractérise par l’utilisation de ces substances en faibles doses, afin de respecter les processus physiologiques et d’améliorer la tolérabilité du traitement. Dans une approche thérapeutique intégrative, la micro-immunothérapie cherche à retrouver la compétence immunitaire à long terme, ce qui en fait une approche intéressante pour éliminer des facteurs que l’on soupçonne de plus en plus d’être impliqués dans l’apparition et la persistance de diverses maladies, comme certaines infections virales ou le stress chronique, entre autres. 

L’IMMUNOLOGIE : PERSPECTIVES D’AVENIR

L’immunologie est une discipline qui est étudiée depuis de très nombreuses années, et qui a connu d’importantes avancées au cours des dernières décennies et c’est aujourd’hui l’un des champs de recherche les plus prometteurs. À une époque où nous découvrons de plus en plus d’éléments sur la nature immunitaire des mécanismes sous-jacents des maladies et où les pathologies chroniques sont de plus en plus fréquentes, il est essentiel de disposer d’approches spécifiques pour travailler sur le système immunitaire. 

ARTICLES EN LIEN AVEC CELUI-CI

Laisser un commentaire

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACEPTAR

Aviso de cookies