Les maladies auto-immunes sont des pathologies provoquées par une activation inappropriée du système immunitaire. La présence d’un virus ou l’altération de certaines cellules du système immunitaire comme les lymphocytes T  et B  peuvent être à l’origine des certaines maladies auto-immunes [1].

Les facteurs d’apparition

Pendant la différenciation cellulaire du système immunitaire, les « cellules auto-réactives » capables de reconnaître des molécules de notre organisme sont éliminées. Certaines cellules échappent toutefois à ce contrôle et peuvent être activées dans certains milieux (ex. : en milieu inflammatoire), engendrant des processus auto-immuns [1]. Les facteurs qui participent au développement des maladies auto-immunes, en particulier les facteurs génétiques, épigénétiques (l’expression des gènes est altérée, mais la séquence d’ADN reste inchangée) et environnementaux (ex. : infection virale, régime, changement hormonal) sont connus depuis quelques années [2].

Les immunopathologies induites par des virus

Le rôle des infections virales  dans le développement des maladies auto-immunes a été prouvé, et la recherche se concentre sur les mécanismes grâce auxquels elles y parviennent. Le premier mécanisme est le mimétisme moléculaire : les lymphocytes T reconnaissent par erreur des tissus sains et les attaquent à cause de la ressemblance entre des protéines de l’organisme et certaines protéines microbiennes. Le deuxième mécanisme est l’activation bystander : les cellules présentatrices d’antigènes (CPA), activées suite à une infection, pourraient interagir et activer des lymphocytes T auto-réactifs. Une autre hypothèse de mécanisme possible est : dans un milieu inflammatoire, les cellules infectées sont reconnues et détruites en même temps que les cellules saines. Enfin, les infections virales persistantes peuvent être à l’origine d’une réponse immunitaire continue et/ou d’une maladie auto-immune [3].

La réponse de la micro-immunothérapie

La micro-immunothérapie pourrait bénéficier à la stratégie thérapeutique contre ces maladies d’origine virale, en agissant à différents niveaux. La micro-immunothérapie a plusieurs objectifs : empêcher la multiplication et la propagation des virus, aider l’organisme à fournir une réponse immunologique efficace et à contrôler les infections persistantes à l’origine des maladies auto-immunes. Par exemple, elle pourrait agir contre certains virus, comme l’Epstein-Barr (EBV) ou le cytomégalovirus (CMV), qui peuvent être associés à un système immunitaire hyperactif.  D’autres virus peuvent être associés à des maladies auto-immunes, comme l’herpès simplex de type I ou II (HSV I ou II) ou le varicella zoster (VZV), responsable de la varicelle et du zona.

Bibliographie :

[1]       A. Davidson et B. Diamond, «Autoimmune Diseases,” N. Engl. J. Med., vol. 345, no. 5, pp. 340–350, 2001.

[2]    K. H. Costenbader, et al. «Genes, epigenetic regulation and environmental factors: Which is the most relevant in developing autoimmune diseases?». Autoimmun. Rev., vol. 11, no. 8, pp. 604–609, 2012.

[3]    R. S. Fujinami, et al. «Molecular Mimicry , Bystander Activation, or Viral Persistence : Infections and Autoimmune Disease». Clin. Microbiol. Rev., vol. 19, no. 1, pp. 80–94, 2006.

[4]    V. Bal, et al. «Antigen presentation by keratinocytes induces tolerance in human T cells» Eur. J. Immunol., vol. 20, no. 9, pp. 1893–1897, Sept. 1990.

Laisser un commentaire

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACEPTAR

Aviso de cookies