Lorsque notre organisme fait face à une agression, qu’elle soit externe (par ex. un pathogène, un produit toxique) ou interne (par ex. une cellule précancéreuse), le système immunitaire nous défend en mettant en place une série de mécanismes qui s’accompagnent en général d’une inflammation. Cette réponse naturelle fait appel à des acteurs cellulaires et moléculaires qui coordonnent le processus depuis son déclenchement jusqu’à sa résolution. Même si nous avons tendance à penser que nous sommes guéris une fois que la « menace » a été éliminée, en réalité, nous ne le sommes véritablement que lorsque le tissu est parfaitement rétabli et a retrouvé ses fonctions d’origine.

Par exemple, si l’agresseur est un micro-organisme, la réponse inflammatoire innée entraîne tout d’abord l’élimination du pathogène par des cellules immunitaires spécifiques, via un processus appelé phagocytose, puis la mise en marche de voies destinées à aider le tissu lésé à cicatriser et à retrouver ses fonctions.

Mais alors… La phagocytose est-elle utilisée uniquement pour détruire un agresseur ?

En réalité, ces processus immunitaires ont également lieu au cours du processus naturel de renouvellement des cellules. Dans ce cas, l’objectif n’est pas d’éliminer un « agresseur » mais des cellules mortes ou des restes cellulaires et de favoriser la création de nouvelles cellules.

PHAGOCYTOSE ET EFFÉROCYTOSE : AU-DELÀ DU NETTOYAGE CELLULAIRE

Les restes des tissus et les cellules mortes, que ce soit au cours du renouvellement cellulaire naturel, par apoptose ou lors d’un processus inflammatoire ayant entraîné la destruction d’un tissu, sont également éliminés de leur milieu par un processus de phagocytose effectué par les macrophages, les monocytes, les neutrophiles et d’autres cellules spécialisées. Dans cette situation spécifique, le terme utilisé pour désigner l’élimination de cellules mortes par les macrophages est l’efférocytose. Elle possède une double fonction :

  1. Nettoyer et détruire les cellules inutilisables et les restes cellulaires après l’apoptose.
  2. Favoriser les effets anti-inflammatoires, la réparation, le renouvellement et le remodelage du tissu. Pour ce faire, elle active par exemple des voies de signalisation intracellulaires destinées à produire des cytokines anti-inflammatoires comme l’interleukine 10 et le facteur de croissance transformant bêta.

Les macrophages jouent un rôle important dans la régénération cellulaire. Parmi leurs caractéristiques, ils sont capables de s’autorégénérer comme les cellules souches, même une fois différenciés. Cette propriété a été utilisée dans plusieurs études sur des souris auxquelles on a injecté des macrophages cultivés en laboratoire. Les chercheurs ont constaté que ces cellules étaient capables de s’intégrer aux tissus cellulaires et d’occuper les mêmes fonctions que le tissu lui-même.

Cependant, lorsque les processus de phagocytose et d’efférocytose sont altérés, un trouble inflammatoire chronique peut apparaître et dégénérer par exemple en maladie auto-immune de type rhumathologique (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux systémique, etc.) car les macrophages sont d’importants producteurs de cytokines dans les situations d’inflammation chronique.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les processus cellulaires de phagocytose et d’efférocytose impliquent une dépense énergétique pour les cellules. L’ensemble du fonctionnement interne et externe du macrophage est principalement assuré par ses mitochondries, de véritables usines chimiques en charge du métabolisme.

BIBLIOGRAPHIE

  1. Rosales C, Uribe-Querol E. Phagocytosis: A Fundamental Process in Immunity. Biomed Res Int. 2017;2017:9042851. doi:10.1155/2017/9042851
  2. Kourtzelis I, Hajishengallis G, Chavakis T. Phagocytosis of Apoptotic Cells in Resolution of Inflammation. Front Immunol. 2020;11:553. Publié le 31 mars 2020. doi:10.3389/fimmu.2020.00553
  3. Fernanández-Ruiz, I. Mitochondrial fission is crucial for efferocytosis. Nat Rev Cardiol 14, 696 (2017). https://doi.org/10.1038/nrcardio.2017.162
  4. Sieweke MH, Allen JE. Beyond stem cells: self-renewal of differentiated macrophages. Science. 22 nov 2013;342(6161):1242974. doi: 10.1126/science.1242974. PMID : 24264994

Laisser un commentaire

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACEPTAR

Aviso de cookies