Lutter contre les symptômes et les causes de l’herpès simplex

L’herpès simplex est causé par le virus du même nom de type 1 et 2. On estime que 90 % de la population aux alentours de 50 ans possède des anticorps contre l’un des deux types d’herpès simplex. Il existe de plus en plus de preuves de l’implication de ce virus (HSV I ou II) dans le développement de maladies graves liées au système nerveux central telles que la méningite, la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques.
Le risque de complications augmente chez les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies. Il est donc nécessaire de maintenir un système immunitaire actif afin de pouvoir lutter efficacement contre ces maladies.
La micro-immunothérapie est utile dans le traitement de l’herpès simplex.

Virus de l’herpès simplex de type 1 et 2

Il existe une homologie de séquence d’ADN d’environ 50 % entre les virus de l’herpès simplex 1 (HSV-1) et 2 (HSV-2). La différence est basée notamment sur le site de l’infection. Le HSV-1 se manifeste le plus souvent sous forme de boutons de fièvre dans la zone buccale et subnasale, tandis que le HSV-2 provoque habituellement des infections génitales. Toutefois, le HSV-1 peut également infecter la région génitale, ou vice versa, le HSV-2 peut apparaître en dehors de la zone génitale.

Le cycle de vie du virus de l’herpès simplex peut être divisé en trois étapes :

1. Infection : apparition des premiers symptômes de l’herpès.

2. Phase de latence : après la première infection, le virus demeure dans l’organisme à l’état latent dans les cellules du système nerveux.

3. Réactivation virale : le virus inactif peut se réactiver périodiquement et se multiplier, profitant d’une baisse des défenses (provoquée par le stress, après une intervention chirurgicale, etc.) et causer ainsi des lésions herpétiques.

En général, la gravité de l’infection causée par le virus de l’herpès dépend de l’état du système immunitaire.

Bienfaits de la micro-mmmunothérapie

L’intervention de la micro-immunothérapie consiste à assurer une réponse optimale contre l’infection virale, en agissant à différents niveaux et dans toutes les étapes du cycle de vie du virus de l’herpès simplex.
D’une part, la Micro-Immunothérapie a pour objectif d’empêcher la réplication du virus et l’infection de nouvelles cellules en utilisant des dilutions freinatrices d’acides nucléiques spécifiques, et d’autre part, elle vise à encourager la réponse immunitaire spécifique contre les virus grâce aux dilutions modulatrices d’ARN et d’ADN dans le but d’accélérer le processus de guérison et de cicatrisation des lésions. Dans le même temps elle cherche à réguler et à renforcer le système immunitaire pour prévenir de nouvelles réactivations et l’apparition de nouvelles lésions.
La Micro-Immunothérapie est donc une thérapie à objectifs multiples, agissant à la fois au niveau des symptômes et sur les causes de l’infection.

Laisser un commentaire

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACCEPTER

Aviso de cookies