Virus: les principaux responsables des maladies respiratoires

Nez qui coule, toux, maux de gorge, douleurs musculaires : l’époque des rhumes et des  maladies respiratoires en général arrive ! Ces infections peuvent être causées par des centaines de virus différents. Il y a un an, une nouvelle souche de coronavirus – responsable du Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient –  (MERS-CoV de l’anglais Middle East respiratory syndrome coronavirus) a été identifiée. Suivant les données de l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 100 cas, certains mortels, ont été confirmés depuis septembre 2012.

Les premiers symptômes de ce virus apparaissent sous forme de fièvre et de toux et peuvent se transformer en pneumonie grave, et dans certains cas en complications rénales.

Bien entendu, tous les virus ne sont pas toujours aussi dangereux, néanmoins, dans tous les cas, l’évolution de l’infection dépendra de l’état du système immunitaire. Des complications surviennent essentiellement lorsque les défenses immunitaires sont affaiblies et ne peuvent plus remplir leur fonction de protection de notre organisme de façon optimale.

Pour cela, il est fondamental de renforcer le système immunitaire pendant la période hivernale lorsque notre organisme est plus sensible aux attaques des virus.

Maintenir ou rétablir l’équilibre du système immunitaire. Comment ?

Nous vous proposons ci-dessous quelques exemples de méthodes permettant le maintien ou la récupération de l’équilibre du système immunitaire, et pouvant être combinées en fonction des besoins de chaque patient :

Hygiène de vie

De simples habitudes de vie, comme par exemple bien dormir (voir l’article sur les relations entre le sommeil et le système immunitaire), pratiquer un sport ou une activité physique modérée favorise l’équilibre et l’efficacité du système immunitaire. Suivant un article publié en 2011 dans l’ “American Journal of Lifestyle Medicine” la pratique d’exercice physique modérée a des effets positifs sur le système immunitaire : elle améliore la circulation des immunoglobulines, des neutrophiles et des lymphocytes NK, permettant ainsi la réduction de l’incidence des infections sur les voies respiratoires supérieures. En outre, le système immunitaire peut aussi être renforcé grâce à certaines techniques réductrices de stress telles que le yoga ou le tai-chi.

Nutriments essentiels

L’efficacité de la réaction du système immunitaire face aux infections dépend également des niveaux optimaux de substances essentielles telles que les vitamines (par exemple la vitamine C ou D) et les oligo-éléments (par exemple le zinc ou le sélénium) ingérés par l’alimentation, ou si celle-ci, pour diverses raisons est insuffisante, par les suppléments nutritionnels. La carence en nutriments essentiels peut affaiblir les défenses immunitaires en affectant à la fois la réponse immunitaire innée, et la réponse dépendante des cellules T et B, susceptibles d’augmenter la probabilité d’infections. Dans ce lien, vous pourrez consulter une publication en anglais concernant ce sujet.

Phytothérapie

Certaines plantes comme l’Échinacée ou le Ginseng, utilisées en Phytothérapie sous forme de tisanes, de teintures-mères ou d’extraits standardisés peuvent aider à réguler l’immunité de façon naturelle. Une étude réalisée en 2005 démontre l’efficacité du Ginseng nord-américain sur la réduction des rhumes récurrents ainsi que sur la réduction du nombre moyen de rhumes par personne.

Micro-immunothérapie

Dans le soutien du système immunitaire face aux infections aiguës, chroniques et récurrentes, la micro-immunothérapie propose une approche thérapeutique basée sur la vitalité du système immunitaire. Le point fort de la micro-immunothérapie est qu’elle aide le système immunitaire à retrouver son bon fonctionnement grâce à la transmission d’informations spécifiques, répétées et séquentielles. De quelle façon ? En utilisant les mêmes messagers de communication du système immunitaire, les cytokines et en établissant des séquences régulatrices de différents mécanismes immunitaires. La micro-immunothérapie a pour objectif la modulation de la réaction immunitaire à différents niveaux afin d’affronter les infections de manière adéquate.

Laisser un commentaire

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACEPTAR

Aviso de cookies